Comment mettre en place une assurance dépendance pour ses parents ?

Publié le : 14 octobre 20214 mins de lecture

Selon une étude faite par l’INSEE, dans les années à venir, surtout pour la génération 2050, il y aura une grande perte d’autonomie pour les Français de plus de 60 ans. Il est donc normal que de plus en plus de mesures soient mises en place pour accompagner cette dépendance concernant l’autonomie des seniors.

Dans le processus, il est possible d’avoir une aide financière venant de l’Etat tel l’APA. Mais l’ensemble des dépenses peuvent être lourdes d’où la nécessité de souscrire à une assurance dépendance seniors. 

Souscrire une assurance pour ses parents 

Comme dans toute assurance, il est possible d’en souscrire pour une tierce personne. C’est-à-dire de le faire au nom de quelqu’un d’autre. Il est bien sûr utile de motiver cette souscription.

Pour les parents, c’est d’assurer un avenir stable pour leurs enfants, pour un proche, c’est de l’aider financièrement et si c’est les enfants qui contractent une assurance dépendance pour ses parents, cela permet d’éviter que leur manque d’autonomie les empêchés de vivre sereinement.

Dans le processus, il est important de veiller à ce que toutes les informations concernant le ou les assurés soient bien fournies. A cela, s’ajoutent les informations médicales et psychologiques de la personne à assurer. Dans le cas où des informations sont erronées, il sera impossible d’appliquer le contrat. 

Les particularités de l’assurance dépendance 

Contrairement aux autres types d’assurance, une assurance dépendance dispose d’une procédure d’exécution particulière, avec des clauses et particularités. En effet, quelle que soit la situation, le contrat doit être applicable.

Elle aura donc pour principal objectif de soutenir financièrement une personne en phase de perdre son autonomie. Il est possible donc de l’avoir via son entreprise, en option de complémentaire santé ou fait individuellement.

Dans le cas où il n’y aurait pas de réelle perte d’autonomie jusqu’à un décès, il n’y aura pas de restitution de cotisation. Un assurance dépendance garantie donc trois choses: une rente mensuelle ou trimestrielle, un capital et une capital et rente dite viagère.

La dépendance est donc définie selon deux critères: une dépendance partielle et une dépendance totale. 

Les critères de vérification pour la souscription 

Afin d’établir une assurance pour motif perte d’autonomie, la structure gérant l’assurance doit donc être capable de prouver la dépendance en question. Il est donc important de définir le coût de cette dépendance. Bien sûr, les options et garanties recherchées apporteront plus de précisions.

Il faut juste s’y prendre au bon moment, dès que la perte se fait sentir sinon, une demande de cotation tardive sera très élevée. Il est donc conseillé de le faire à partir de 50 ans pour l’assurer et ne pas dépasser les 75 ans.

Plan du site